Photophore

Publié le par Pascal

Le temps est gris
Le ciel pleure
Des larmes
De crocodile.

Derrière ma fenêtre
A mon poste de travail
La boussole à la main
Me donnant le sud
Le regard hagard.
 
Je cherche votre présence.

Je laisserai ce photophore
Sur le bord de la fenêtre
Regardant vers le sud
Afin que vous retrouviez
Le chemin perdu.

Je veillerai sur sa flamme
Comme un père veille
Sur ses enfants
Afin qu’elle garde vie
Attendant votre retour.

Publié dans Ballade

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
j'ai beau souffler........
Répondre
P
LoL !!!
Merci à tous, merci de vous laissez emporter ...
@+ Pascal
C
Une bougie allumée, et les esprits se chauffent dans la sérénité de l'être que l'on est vraiment.... Bien à toi Claude
Répondre
M
Coucou Pascal, c'est que la lumière particulière des bougies exerce chez moi un attrait tout particulier proche de la sérénité ...
Bonne soirée,
Répondre
M
Humm ! C'est très paisible... apaisant comme l'a dit Ismerie !! J'adore la photo (j'aime beaucoup les bougies et tout ce qu'elles dégagent...) et le texte qui l'accompagne. Il est de toi?
Bonne soirée et bon WE ;)
Répondre
P
Oui Moira; le texte est de moi, hommage rendu à un petit bout de femme et deux enfants qui ont cassé leur tirelire pour venir nous voir ...
@+ Pascal
I
Agréable ambiance, apaisante.
Répondre